fbpx

Cours de danse

Retourner à la page précédente Retour

Le flamenco, cette danse espagnole où le jeu corporel et l’expression des émotions se marient

L’objectif de nos cours de danse flamenco est de vous transmettre les spécificités des rythmes du flamenco et ses différents compas. Nous réalisons, ensemble, un travail sur l’esthétisme de la posture (placement des mains, du corps et des bras) et sur la technique de mouvement et de percussion des pieds. Nos cours de flamenco vous font progresser pour développer votre capacité à décrypter et à vous approprier les mouvements du flamenco, de la sévillane mais aussi vous sensibiliser à la danse avec accessoires : bata de cola, castañuelas (castagnettes), abaníco (éventail) et mantón (châle). Ceci dans l’objectif d’acquérir sa propre autonomie dans l'éxécution de cette danse.

Selon votre niveau, nous vous proposons plusieurs paliers d’apprentissage durant nos cours de danse flamenco.

Vous souhaitez avoir plus de renseignements sur le déroulement de nos cours hebdomadaires de danse, n’hésitez pas à nous poser vos questions dans la page nous contacter ou consultez notre planning.

Élèves dansant une sévillane et se regardant en souriant
Portrait d’une élève danseuse brune lors d’un cours
Photographie de trois élèves danseuses lors d’un cours de sévillane
Détail de la jupe noire d’une danseuse sévillane

Danse Sévillane

La sevillana est une danse folklorique espagnole originaire de Séville, qui se danse à deux, à un ou plusieurs couples, en cercle ou en groupe. La sevillana est la danse traditionnelle, folklorique de Séville, mais comme c’est également un berceau du flamenco, les deux sont mélangés depuis longtemps. Actuellement, on peut la danser lors de ferias et/ou romerias en Espagne, dans toute l'Andalousie (Sevilla, Jerez…) mais également dans le sud de la France dans des casetas (tentes) réservées ou non à cet effet.

Les sévillanes se dansent par séries de quatre coplas (danses) à la fin desquelles le couple s’immobilise, un bras en l’air, avec une pose de quelques secondes. Chaque sévillane a une chorégraphie différente, de la plus simple à la plus difficile. Elles ont le nom de leurs positions chronologiques : primera, segunda, tercera et cuarta. Chaque sévillane est partagée en 3 parties correspondant aux trois strophes de chaque chanson, illustrées par des pas et des figures distincts. Quatre couplets sont exécutés à la suite ; entre chacun d’eux on marque un bref arrêt. Le final, est identique pour les 4 sévillanes. Les duos de danseurs homme-femme représentent les danses sévillanes les plus intenses. Les danseurs ne se quittent pas du regard et se défient constamment afin de créer une sorte de compétition passionnée, sensuelle et émotionnelle.

Une légende veut attribuer à chacune des parties de cette danse une connotation romantique : la rencontre, la séduction, la dispute et la réconciliation.

Gros plan sur le visage et les mains d’une danseuse flamenco
Gros plan sur un danseur qui s’imprègne de la musique flamenco
Gros plan sur les mouvements de pieds de danseuses de flamenco

Danse Flamenco

Issues du brassage de différentes civilisations ayant résidées au Sud de l’Espagne, la musique et la danse espagnole ont d’abord eu des influences grecque et romaine puis indienne, maure et juive. Le chant, la musique puis les danses espagnoles andalouses évoluèrent grâce à ces influences. Le flamenco, tel qu’on le connaît aujourd’hui, est le résultat de ces siècles de mélange culturel. Il n’existe pas un seul type de musique et de danse flamenco. Selon les critères d’envie, d’expressions mélodiques et des traditions culturelles, on peut compter jusqu’à 50 « palos » différents de danses flamenco !

La musique Flamenco, tout comme la danse flamenco, implique une grande spontanéité dans la transmission des émotions et des sentiments que l'artiste propose tout au long de l'éxécution. Il y a des structures et des logiques à respecter. La danseuse ou le danseur de flamenco s’imprègne de la musique délivrée par la guitare, las palmas (les claquements de main) ou del cante (le chant). L’artiste entame une danse flamboyante. Véritable jeu d’acteur, le bailaor(a) exprime sur son visage et corporellement l’ensemble de ses émotions et de ses sentiments.

Gros plan sur l’expression du visage d’une de nos élèves danseuse de flamenco